L'Association canadienne des entraîneurs

5 méthodes de gestion des conflits

Tous les conflits ne sont pas semblables. En tant qu’entraîneur, certains des conflits auxquels vous serez confronté seront plus difficiles à résoudre que d’autres. En tant qu’entraîneur, vous allez devoir considérer comment votre approche de gestion des conflits pourrait avoir un impacte sur le dénouement du conflit ou comment ajuster cette approche pour mieux répondre à la situation. Cet article vous aidera à déterminer votre approche privilégiée de gestion des conflits et à comprendre les diverses autres approches, quand les appliquer; et les comportements caractéristiques de ceux qui les utilisent.

Voici un court sondage qui vous aidera à déterminer quelle méthode vous privilégiez lorsque vous devez gérer un conflit. Cet exercice vous sera plus utile si vos choix illustrent votre comportement actuel et non pas le comportement que vous aimeriez avoir. Écrivez le numéro de la question et de la lettre de l’énoncé qui décrit le mieux votre comportement d’entraîneur(e) dans la plupart des situations. Au moyen de cette feuille de calcul, découvrez quelle est votre méthode préférée (cliquez ici).

1 A Il arrive que je laisse la responsabilité de résoudre les problèmes aux autres. B Au lieu de discuter des points de désaccord, j’essaie d’insister sur les points sur lesquels nous sommes en accord. 
2 A J’essaie de trouver une solution de compromis. B Je m’efforce de tenir compte des préoccupations des autres et des miennes.
3 A Je poursuis habituellement mes objectifs avec fermeté. B Il arrive que j’essaie de ne pas blesser les sentiments des autres et de protéger notre relation.
4 A J’essaie de trouver une solution de compromis. B Je sacrifie parfois mes propres intérêts afin de satisfaire les intérêts de l’autre personne.
5 A Je demande régulièrement l’aide de l’autre personne pour trouver une solution. B J’essaie de faire le nécessaire pour éviter les tensions inutiles.
6 A J’évite ce qui peut me causer des désagréments. B J’essaie de faire triompher mon point de vue.
7 A J’essaie de retarder la discussion jusqu’à ce que j’aie eu le temps d’y réfléchir. B J’abandonne certaines de mes opinions pour en adopter d’autres.
8 A Je poursuis habituellement mes objectifs avec fermeté. B J’essaie d’exprimer clairement et immédiatement toutes les préoccupations et tous les problèmes.
9 A Je crois qu’il n’est pas toujours utile de s’inquiéter des différences d’opinions B Je fais certains efforts pour faire triompher mon point de vue.
10 A Je poursuis mes objectifs avec fermeté. B J’essaie de trouver une solution de compromis.
11 A J’essaie d’exprimer immédiatement toutes les préoccupations et tous les problèmes. B Il arrive que j’essaie de ne pas blesser les sentiments des autres et de protéger notre relation.

Maintenant que vous connaissez votre approche privilégiée, vous pouvez vous familiariser avec les autres approches. Il vous sera extrêmement utile de pouvoir comprendre et d’employer l’approche la mieux adaptée à la situation de conflit. Les informations et le modèle ci-dessous décrivent les cinq méthodes de gestion des conflits : la compétition, la collaboration, le compromis, l’évitement et la conciliation

  • La méthode Compétition est assertive et non coopérative

    Vous voulez que votre point de vue triomphe au détriment de celui de l’autre personne. Cette méthode repose sur l’affirmation du pouvoir; vous utilisez toute source de pouvoir qui vous semble appropriée pour faire triompher votre point de vue — votre habileté à argumenter, votre autorité ou votre capacité à récompenser ou à punir l’autre. La compétition signifie «faire valoir ses droits», défendre un point de vue qui vous semble justifié ou simplement essayer de gagner. 

  • La méthode Conciliation est non assertive et coopérative

    Cette méthode est tout à fait l’opposée de la compétition. Vous négligez vos propres intérêts dans le but de satisfaire ceux de l’autre personne. La conciliation peut se manifester lorsque vous faites preuve d’une générosité ou d’une bienveillance désintéressée, que vous exécutez les directives d’une autre personne même si vous préféreriez ne pas acquiescer ou que vous cédez devant le point de vue de l’autre.

  • La méthode Évitement est non assertive et non coopérative

    Vous ne défendez ni vos intérêts ni ceux de l’autre personne. Vous ne faites pas face au conflit. Vous recourez à l’évitement lorsque vous esquivez un sujet par diplomatie, que vous remettez l’affrontement d’un problème à un moment plus approprié ou que vous vous retirez tout simplement d’une situation menaçante. 

  • La méthode Collaboration est assertive et coopérative 

    Cette méthode est l’opposée de l’évitement. Vous collaborez avec l’autre dans le but de trouver une solution qui servira adéquatement vos intérêts et ceux de l’autre personne. Cela nécessite un examen approfondi du problème afin de dégager les besoins et les désirs sous-jacents de toutes les parties. Vous faites appel à la collaboration lorsque vous explorez un désaccord pour apprendre ce que l’autre personne en pense ou lorsque vous essayez de trouver une solution créative pour régler un problème interpersonnel.

  • La méthode Compromis est modérément assertive et coopérative 

    Vous voulez trouver une solution opportune et mutuellement acceptable qui satisfait partiellement les deux parties. Cette méthode est à mi-chemin entre la compétition et la conciliation. Le compromis vous amène à céder sur plus de points que la compétition, mais sur moins de points que la conciliation. Cette méthode vous fait confronter le problème plus directement que dans le cas de l’évitement mais ne vous permet pas de l’explorer d’une manière aussi approfondie que la collaboration. Lorsque vous faites un compromis, vous adoptez une position médiane, vous faites des concessions mutuelles ou vous cherchez une solution rapide qui offrira un terrain d’entente.

En gestion de conflits, il est important de comprendre les comportements caractéristiques qu’une personne pourrait démontrer en fonction de la méthode de gestion de conflits qu’ils privilégie. Il est aussi important de comprendre quelle méthode utiliser selon une situation donnée. Le tableau ci-dessous résume ces deux aspects importants.

Méthode>>> Évitement  Conciliation  Compromis  Compétition  Collaboration 
Comportement caractéristique Se retire du conflit avec prudence. Met davantage l’accent sur l’harmonie et la bonne volonté plutôt que sur la «victoire». Accepte que le dénouement sera partiellement satisfaisant pour tout le monde, mais qu’il ne satisfera pas entièrement toutes les parties. Prend fermement position. Fait preuve d’ouverture devant les éléments positifs qu’un conflit peut créer.
Utilisation appropriée Lorsque le problème n’est pas lié à des enjeux clés, p. ex., les films à louer pour le voyage en autobus vers une compétition. Lorsqu’une solution pacifique prépare le terrain en vue de futurs gains. Si vous quittez le gymnase maintenant, vous pourrez négocier un meilleur horaire d’entraînement lorsque vous reviendrez. Lorsque la situation ne mène nulle part et que les autres personnes ont une autorité égale et un engagement tout aussi fort à l’égard d’objectifs incompatibles. Lorsqu’il y a une urgence ou une crise (p. ex., il y a un risque pour la sécurité de vos athlètes). Lorsque vous avez le temps de trouver une solution qui fera consensus. P. ex., c’est le début de la saison et un conflit lié aux normes de l’équipe vient de survenir.

Vous voulez une évaluation plus complète de votre approche préférée pour la gestion des conflits ou un complément d’information sur la gestion efficace de conflits? Le module Gestion des conflits, un des volets de la série de modules multisports pour entraîneurs du Programme national de certification des entraîneurs (PNCE), vous en apprendra davantage! Contactez votre représentant provincial ou territorial de la formation des entraîneurs pour en savoir plus!